Singulier pluriel

"…si les formes ne sont rien sans la lumière du monde, elles ajoutent à leur tour à cette lumière" Albert Camus. Singulier parce qu’il y a un visible qui fait sujet photographique. Pluriel parce que derrière l’apparence de toute chose il y a l’invisible. Il y a autant d’invisibles que de sensibilités et d’imaginaires. Le dialogue avec ce qui se cache derrière le réel, avec ce qui nous dépasse et ce qui nous surprend fait source de rêve, de poésie. Simple question de disposition d’esprit.
1 Éclosion du jourjour  "…si les formes ne sont rien sans la lumière du monde, elles ajoutent à leur tour à cette lumière" Albert Camus.  Singulier parce qu’il y a un visible qui fait sujet photographique. Pluriel parce que derrière l’apparence de toute chose il y a l’invisible. Il y a autant d’invisibles que de sensibilités et d’imaginaires. Le dialogue avec ce qui se cache derrière le réel, avec ce qui nous dépasse et ce qui nous surprend fait source de rêve, de poésie. Simple question de disposition d’esprit. 101 Pulsations 102 IMG 0289 103 Ode à la nuit 104 Échappée belle 105 Esquive 106 Nouvelles vagues Sans titre-1